La remise à neuf d’un bien immobilier en location

La remise à neuf d’un bien immobilier en location

La remise à neuf d’un bien immobilier en location

Le marché de l’immobilier, notamment de la location immobilière, malgré les différentes crises, reste un secteur très intéressant pour les investisseurs en matière de rentabilité. Ce qui fait de ce marché, un marché très concurrentiel.

Pourquoi effectuer une remise à neuf d’un bien en location ?

Fichier attaché manquant

Pour rester compétitif sur le marché, les investisseurs peuvent effectuer une remise à neuf du bien en location. D’ailleurs, la remise à neuf est une exigence du marché. En effet, avec les années, le bien immobilier se détériore et perd peu à peu de son charme et de ses atouts. La remise à neuf du bien permet d’une part, de donner une seconde vie au bien et d’autre part, d’augmenter considérablement le potentiel locatif du bien. La remise à neuf du bien immobilier permettra aussi de donner plus de satisfaction et de meilleurs services aux principaux intéressés : les locataires. Dans certains cas, qui sont assez rares, la remise à neuf peut émaner d’une demande expresse de la part des locataires.

Comment entreprendre une remise à neuf de ce type de bien ?

Fichier attaché manquant

Plusieurs critères entrent en considération dans l’établissement du budget pour la remise à neuf d’un bien immobilier : le coût des travaux, le coût des matériaux, la durée des travaux… Ces critères sont importants car ils auront desconséquences, directes (les désagréments liés aux bruits, la nécessité de libérer les lieux pendant toute la durée des travaux…) et indirectes (augmentation du loyer, …) sur les locataires. La remise à neuf nécessite donc une étude approfondie. Par conséquent, il est vivement recommandé de faire appel aux services d’un professionnel de la remise à neuf de biens immobiliers. L’expert conseillera le propriétaire dans la préparation de la remise à neuf et procèdera à toutes les démarches relatives à la remise à neuf : constatation de l’état général des lieux, évaluation des coûts des travaux, détermination de la période propice au début des travaux, etc.… L’investissement peut donc très vite grimper pour le propriétaire.